Jouer avec la lumière de la Provence Centre culturel LUMA, Arles (FR)

Arles, la capitale de la Camargue, dans le sud de la France, a une nouvelle attraction : au-dessus de la ville et de son amphithéâtre romain, une tour de Frank Gehry scintille à la lumière du soleil. Il s’agit du point de repère du centre culturel LUMA, qui s’étend sur 11 hectares.

En 2010, la Fondation LUMA, fondée par la mécène suisse Maja Hoffmann, a acquis une friche industrielle près du centre d’Arles. Onze ans plus tard, le centre culturel LUMA Arles est ouvert sur ce site. Il se compose d’un parc spacieux avec des studios et des logements pour les artistes, d’une salle pour les grands événements, d’un centre de formation, de laboratoires et de cafés, offrant ainsi une infrastructure cohérente pour les événements culturels et les expositions de toutes sortes. Dans la partie nord-est du parc, visible de loin, se dresse la tour de l’architecte canado-américain Frank Gehry.

Signature inimitable de l’architecte

Comme pour de nombreux bâtiments conçus par Frank Gehry, il est presque impossible de saisir la structure et la disposition interne de ce bâtiment au premier coup d’œil. Une tour de 56 mètres de haut s’élève à partir d’une structure de verre de trois étages en forme de tambour, qui s’effile de façon erratique vers le sommet. Sur 10 étages, cette tour abrite divers espaces d’exposition et d’événements, une cafétéria et les bureaux et archives de l’administration du LUMA.

Un sujet photo à tout moment de la journée

La façade de la tour se compose de 53 caissons avec des fenêtres en miroir et de près de 11 000 panneaux en aluminium dotés d’un revêtement spécial. De loin, l’ensemble ressemble à une armure d’écailles lumineuses. Selon l’heure de la journée, il reflète la lumière dans des ambiances très différentes. De cette façon, Frank Gehry met en scène un spectacle vraiment unique avec la célèbre lumière de Provence.

Un intérieur fascinant

À l’intérieur de la tour inondée de lumière, l’œil peut également se régaler d’une multitude de matériaux soigneusement sélectionnés et de perspectives passionnantes. Un imposant escalier en colimaçon relie les étages du tambour de verre, et ceux qui osent le faire peuvent utiliser un toboggan pour descendre. Une esthétique de haut niveau était également une priorité dans la technique du bâtiment. Les quelque 80 toilettes du centre culturel sont équipées de la technique de rinçage encastrée de Geberit. Les plaques en acier chromé brossé Sigma50 et les plaques sans contact Sigma80 ont été utilisées pour le déclenchement du rinçage.

Faits et chiffres

Savoir-faire Geberit

Savoir-faire Geberit

Galerie photos

S’abonner à l’Eview The Geberit newsletter for architects

Pictures collage (© Geberit)

La newsletter Geberit “eView“ compile périodiquement une sélection des projets de référence les plus spectaculaires pour ceux qui s'intéressent à l'architecture et au design.
Chaque numéro aborde un sujet d'actualité dans le secteur de la construction. Laissez-vous inspirer par des projets uniques, des interviews d'experts et des informations de fond.