Quand Pluvia sauve le football Stades du monde entier

Le système d’évacuation des toitures Pluvia est installé sur de nombreux stades de football, pour toute une série de bonnes raisons :

Quand il pleut, le football n’est pas amusant - du moins pas quand vous êtes debout sur le terrain. Cependant, de nombreux stades de football ont une zone couverte pour les spectateurs, une zone sur laquelle, dans un grand nombre de cas, c’est le système d’évacuation des toitures Geberit Pluvia qui est installé. Cela permet au public de soutenir son équipe au sec.

Le système aspire l’eau de la toiture via des entrées en forme de pot par dépression. Les tuyaux se remplissent ainsi rapidement d’eau, formant une colonne d’eau fermée à écoulement rapide. La puissance d’aspiration génère une capacité de drainage élevée, ne nécessitant que relativement peu d’entrées sur la toiture. Grâce à cette puissance, l’eau peut s’écouler horizontalement sur de plus longues distances jusqu’aux colonnes de chute.

Avantages pour l’architecture et la construction

Selon le chef de produit Geberit Andreas Mosebach, ces caractéristiques constituent un avantage majeur du système pour la construction de stades. La toiture couvre rarement tout le stade. Le terrain reste ouvert et les murs sont uniquement situés côté extérieur. Ce sont les seuls endroits où des colonnes de chute peuvent être installées, ce qui rend inévitables des tuyaux horizontaux plus longs. « Pluvia est donc une solution idéale pour la construction de stades. »

À cela s’ajoute la grande capacité des pots des entrées d’évacuation. « La toiture d’un stade présente une surface étendue », explique le chef de produit. « Le système d’évacuation Pluvia atteint un rendement élevé avec peu de matériau. Ainsi, la toiture d’un stade entier peut être drainée avec quelques colonnes de chute seulement », ajoute Andreas Mosebach. Cela signifie que le système nécessite peu d’espace et offre une grande liberté architecturale, ce qui est un facteur important dans la construction d’un stade. « Les stades sont généralement des œuvres architecturales phares. »

Pluvia est utilisé sur les stades de football du monde entier. En voici quelques-uns :

Allianz Arena, Munich, Allemagne

Allianz Arena, Munich, Allemagne

Conçu par les architectes bâlois Herzog & de Meuron et inauguré en 2006, l’Allianz Arena de Munich est considéré comme une icône de la construction de stades contemporains. La coque extérieure, ornée de près de 2800 coussins d’air en forme de losange, se raccroche élégamment à la surface de la toiture. Les charges de la toiture sont transférées vers l’extérieur à partir de 48 poutres en acier dans les supports de la structure en béton armé. Le système d’évacuation des toitures Geberit Pluvia est installé sur la voûte du toit. Des tubulures de raccordement pliables ont été utilisées pour son raccordement aux colonnes de chute. (Photo : Pixabay)

Baku Olimpiyat Stadyumu, Bakou, Azerbaïdjan

Baku Olimpiyat Stadyumu, Bakou, Azerbaïdjan

Le stade national de Bakou accueille un peu plus de 69 000 spectateurs. C’est à la fois un stade de football et un stade d’athlétisme. Les panneaux fixés à la façade brillent de couleurs vives et rappellent ainsi quelque peu l’Allianz Arena de Munich. La toiture en acier a dû faire l’objet de calculs spécifiques pour des charges ponctuelles telles que celles exercées par le vent, mais aussi pour déterminer les effets des déviations et des contraintes. Sur la surface de la toiture du stade, Geberit Pluvia assure une évacuation parfaite des eaux pluviales. (Photo : Andrey Khrobostov / Alamy Stock Photo)

Vodafone Arena, Istanbul, Turquie

Vodafone Arena, Istanbul, Turquie

Un total de 42 000 spectateurs peuvent être assis dans la nouvelle maison du club de football de Beşiktaş. Le stade est situé sur la rive européenne du Bosphore, avec une vue donnant sur le quartier d’Üsküdar. Grâce aux dispositions applicables en matière de protection des monuments, une partie de l’ancien stade a été préservée, dont sa façade sud et la porte d’entrée principale orientée à l’ouest. L’architecte a réussi à allier éléments anciens et concept moderne. La toiture du stade est constituée d’une membrane en fibre de verre revêtue de silicone. Pluvia évacue l’eau de pluie de la toiture, de type plutôt plat. (Photo : DB Architecture & Consulting)

Stade national de Varsovie, Pologne

Stade national de Varsovie, Pologne

Le stade national de Varsovie a été construit en vue des championnats d’Europe de 2012. Il s’est érigé sur le stade Dziesieciolecia existant, mais en ruine, celui-ci n’ayant plus été utilisé dans le cadre de compétitions sportives depuis 1988. La construction du stade a été systématiquement divisée en deux parties. La tribune est constituée d’éléments préfabriqués en béton abrités par une toiture en treillis métallique revêtu d’une membrane textile. La toiture intérieure est constituée d’une voile à membrane mobile qui se replie sur le terrain. Le système Geberit Pluvia veille à une évacuation sûre des eaux pluviales de la toiture. (Photo : Pixabay)

Stade du Cap, Le Cap, Afrique du Sud

Stade du Cap, Le Cap, Afrique du Sud

Construit à l’origine pour offrir 64 000 places, le stade sud-africain de la Coupe du monde du Cap est situé près de la côte atlantique, mais aussi à proximité du centre-ville. Le stade se caractérise notamment par sa verrière bombée en verre feuilleté. Celle-ci est en verre transparent au milieu, avec un anneau émaillé à l’extérieur pour réduire la chaleur et l’intensité lumineuse. C’est le système Geberit Pluvia qui assure l’évacuation des eaux pluviales de la toiture. (Photo : Pixabay)